Lun au Ven: 8:00 - 17:00

Chemin Rural N°14, 91630 Marolles en Hurepoix

flux logistiques

Les 4 types de flux logistiques en bref

Comment gérer des flux logistiques ?

Les flux sont au cœur même de l’activité de la logistique dans une entreprise. L’optimisation de la chaîne est indispensable pour que l’activité soit pérenne. Voici les 4 types de flux principaux que peut gérer une chaîne logistique et leur rôle dans sa stratégie.  

Qu’est-ce que le flux en logistique ?

Dans le domaine de la logistique, le terme de flux désigne les différentes étapes par lesquelles passent un produit : production, stockage, transport, préparation de commande, distribution et commercialisation. On appelle supply chain la chaîne logistique qui gère les différents flux. Pour parvenir à la mise en place d’une chaîne logistique optimisée, il est important de choisir le bon type de flux en fonction des besoins et des capacités de réponse de la supply chain.  

Le flux tiré : la logistique du réel 

Le flux tiré est un type de flux qui se base sur la demande réelle pour déterminer les stocks à gérer par la supply chain. L’idée est de pouvoir adapter rapidement sa logistique aux besoins réels sur le terrain. L’intérêt du flux tiré pour la bonne gestion d’une entreprise, c’est qu’il évite de devoir entreposer des stocks importants. Cette stratégie de flux permet de réduire les coûts. Elle nécessite cependant de disposer d’une supply chain solide pour être certain de répondre à la demande réelle le plus rapidement possible.

Le flux tendu : la logistique de l’urgence

La gestion de flux en flux tendu est un mode de gestion permet la production de biens et leur transport au moment même où ils sont nécessaires. Elle possède les mêmes avantages que la gestion à flux tiré. Cependant, elle nécessite une capacité d’adaptation bien supérieure, car la marge de manœuvre est plus ténue.  

Découvrez   Qu'est-ce qu'un chariot préparateur de commandes grande hauteur ?
chariot elevateur electrique

Le flux poussé : la logistique prévoyante 

Le troisième flux des 4 flux logistiques est ce qu’on appelle le flux poussé. Dans ce mode de gestion, on ne se base pas sur la demande réelle pour dimensionner les stocks. On établit un plan de production à partir des besoins théoriques de l’entreprise. Cette méthode de gestion des flux offre une marge de manœuvre plus grande à l’entreprise, car il y a moins de risques de se retrouver dans une situation où la production ne suit pas la demande. En revanche, la société supporte des coûts supplémentaires en termes de production et de gestion des stocks. 

Le flux synchrone : la logistique rationnelle 

Le quatrième flux que peut gérer la chaîne logistique est le flux synchrone. Il consiste à effectuer la livraison des différents composants nécessaires en production en respectant leur ordre d’utilisation. Les composants utilisés en premier partent en livraison en premier et inversement. La chaîne de transport suit la chaîne de production. Une stratégie de gestion qui permet, une fois encore, de minimiser les coûts de stockage. 

Les flux logistiques diffèrent en fonction de la stratégie choisie par l’entreprise. Choisir entre le flux tiré, le flux tendu, le flux poussé et le flux synchrone nécessite une bonne connaissance des besoins de l’entreprise, une excellente coordination entre les différents services et une bonne communication. 

Pour rappel, optez pour la location de votre matériel de manutention pour faire face à vos besoins ponctuels et toujours disposer d’appareils de dernière génération et entretenu.